Guilde Platinum


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pelen Taryeïl ( en cours )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarget

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Pelen Taryeïl ( en cours )   Mar 28 Avr - 22:41

Nom et Prénom: Pelen Taryeïl

Surnoms: Triela, La Dryade, L'enfant de Sylariäh l'herboriste

Race: Dryade
Classe / Métier: Druidesse
Expertise: Plantes

Physique:

Un mètre vingt, parée d’une longue chevelure ondulante lui arrivant jusqu'au bas du dos, dont seules deux mèches plus courtes, arrivent jusqu'à sa taille, repoussées devant ses épaules, composé de branchage feuillus, et surmontées de deux petite branches de chêne donnant l'apparence d'une ramure de cerf, partant vers l'arrière. Possédant des yeux de couleur ambre et un nez légèrement proéminent. Accompagnées d'une petite poitrine, son corps au teint vert pale, frêle, et maigre présente des traces de brûlures et d'autres marques de tortures au niveau des chevilles et des poignets néanmoins dissimulées par un légers feuillages, de petites racines entourent ses chevilles et remontent le long de ses jambes fines.

Pelen n’a nul besoin de se vêtir, son corps peut se couvrir de feuilles, de fleurs, d'écorce ou de mousse sur n’importe quelle partie de son anatomie, lui permettant ainsi de modeler par sa propre volonté la "tenue" quelle porte tant que cette dernière est consciente. Celle-ci se compose d'un ensemble corset jupe de couleur marron et vert accompagné d'une manche longue recouvrant son bras gauche amputée et remplacé par un bras entièrement végétal, fait à partir des racines d'Hytri, son Arbre-frère, donnant ainsi la sensation d'avoir une prothèse fait de bois et d'écorce. De la sève, visqueuse et collante, circulant en elle, à travers le lierre qui remplace ses veines, et lui permettant de vivre par photosynthèse.

Mental:

Enfant de La Nature, Pelen a hérité des qualités de sagesse et de pacifisme de celle-ci, et accorde donc aussi une importance à l’harmonie et à la Vie de chaque être vivant qu'elle croise. Calme, et timide, Pelen n'en reste pas moins un esprit sylvestre à la curiosité enfantine, rêvant à une époque de découvrir le monde qui se trouvait hors de son domaine.Ainsi était elle avant le «Brasier».

Aujourd'hui Pelen vit dans la crainte et l'angoisse de revoir les Humains, de revivre  les événements de cette fameuse nuit. Hurlant dans son sommeil, terrorisé par ses souvenirs,sursautant au moindre bruit, ne supportant plus le moindre contact, la moindre chaleur, meurtrie dans sa chair et son âme.
Incapable de s'exprimer devant quelqu'un, se refermant sur elle même afin d'éviter tout contact.


Culte:

    La déesse Sylariäh" Terre-Mère, Nourricière céleste, Gardienne de chaque créature ! "


Magie:

Grâce à son pouvoir Pelen est capable de vivre en respirant du CO2 et  en se nourrissant de lumière par photosynthèse.

Elle est aussi capable de communiquer avec les plantes, d’augmenter leurs vitesses de croissances et de les contrôler. La puissance de son pouvoir varie en fonction de son état.

Capacités:
Passif:

  • Fille de la Forêt:En tant que dryade, Pelen est totalement libre dans son environnement, communiquant avec les plantes, pouvant se fondre avec lui, se rendre invisible et se déplacer à travers lui autant qu'elle le veut. Elle ne peut également pas mourir dans son lieu de prédilection, à moins que lui même ne soit touché.


Compagnons:

  • Hytri l'Arbre-Frère: Pelen est une dryade, liée à un arbre. Si cet arbre meurt, Pelen meurt aussi. Si elle est malade, l'arbre le sera aussi,... leurs vies sont liées l'une a l'autre. S'ils sont trop éloignés l'un de l’autre ils seront affaiblis, plus la distance est grande plus l’affaiblissement est grand. Il est au début dans un petit pot à l'état de petit arbuste ressemblant à un bonsaï que sa sœur Pelen porte constamment avec elle.


Faiblesses:

  • L'Arbre-Frère: Étant liée à son arbre Pelen souffre si celui-ci souffre, elle est blessée si celui-ci est blessé, malade si il est malade,... etc.
  • Peur des Humains : Tout comme le Feu, les humains ont aussi marqué son esprit, par leurs actes, leurs cupidités, leurs cruautés, et leurs barbarismes. Malgré la haine qu'elle leur voue, c'est la peur qui prédomine et l’empêche de réagir face a un membre de cette espèce.
  • Pyrophobie: Cet élément a laissé sa marque dans l'esprit et la chair de la dryade. Capturer et torturer par un groupe de pyromancien, Pelen a passé plusieurs heurs entre les mains de se détraquer qui ne cessait de la faire souffrir a l'aide du feu imaginant à chaque instant de nouvelles tortures. La moindre flamme en sa présence suffit a la plongé dans une terreur sans nom.
  • Hors des frontière: Hors des forêts, Pelen est particulièrement vulnérable à tout type d’attaques, du simple rhume à la peste nécrotique. De plus ses capacités magiques sont elles aussi réduites de moitié lorsqu'elle se trouve hors de son environnement de prédilection. Cette contrainte augmente en fonction de la distance séparant Pelen de son environnement naturel.



Histoire:

Pelen est née dans la forêt d'Yrallon il y a de cela plusieurs décennies. Les premiers sons qui parvinrent à ses oreilles furent ceux des arbres, du vent, des insectes, et des animaux venus assister à la naissance d'un nouvel esprit Sylvain. Ignorant tout de ce qu’elle faisait ici Pelen obtint la réponse auprès des êtres ayant assistés à sa naissance, elle était née de la volonté de Sylariäh la déesse Nourricière et Mère de tous les êtres, sa mission était de préserver les créations de la Terre-Mère.

Pelen apprit donc tout ce que la nature et son peuple avaient à lui enseigner, et grandit au sein de son nouveau domaine, apprenant le cycle de saison, étudiant les plantes,  réalisant les rituels des temps anciens, … tout en découvrant les pouvoirs dont elle était dotée, ainsi que la responsabilités qui s'en accompagné : Protéger la Forêt, et ses habitants ( animaux et végétaux ).

Durant son apprentissage Pelen n’aperçut que rarement les autres espèces, les plus courageux qui osez s'aventurer au sein de son domaine étaient des chasseurs, des bûcherons, ou bien des cueilleurs du village le plus proche venu se ravitailler en nourritures, bois et plantes une fois de temps en temps, des aventuriers de passage cherchant des trésors, des déserteurs en fuite ainsi que leurs poursuivants, …  Aucun d'entre eux n'avaient laissés de réelle présence dans l'esprit de la dryade.

il y eu cependant une exception lorsqu'un individu vêtu de noir s'engagea dans le territoire boisé de la dryade, s’enfonçant lentement dans les profondeurs de la Forêt. Avant de s’asseoir au pied d'un bosquet, immobile et silencieux. Pendant plusieurs mois l'individu resta assis, sans bouger malgré les intempérie, le froid, la nuit, ou même les animaux sauvages qui s'approchait de lui. Rien ne le faisait bouger. Plus le temps passé et plus la curiosité de la dryade au sujet de cette individu grandissait, de nombreuses questions naissaient au fur et a mesure dans l'esprit de la dryade, des questions dont seul l'individu concerné connaissait les réponses.

Décidez à en savoir plus Pelen sortie de son camouflage végétale afin de se manifester devant lui, et d'obtenir les réponse tant attendu. Nullement surpris par sa présence l'individu contempla le jeune esprit qui se présenta devant elle, avant de faire de même en faisant chacun résonner leurs voix autour deux, donnant ainsi le sentiment de communiquer à travers tout le domaine de Pelen. Ainsi L'individu du nom de Zarget malgré son a attitude froid engagée la conversation en imposant une règle; Chacun d'eux n'avait le droit de poser qu'une question puis devais répondre a celle qui lui était posé sans mentir. Ce que la dryade accepta.

le temps passa chacun apprenait l'un de l'autre, racontant leur passé respectif, leur ressentie, leur connaissances. Chaque sujet de conversation était utilisé pour pouvoir parler de tout et de rien. Cette rencontre avait finalement donné naissance à une romance, entre les deux êtres et se concrétisa lorsque la dryade donna une de ses graines dont le pouvoir magique permettait de maintenir le lien entre les deux amants afin qu'ils puissent se retrouver quoi qu'il arrive.

La paix dans laquelle vécue Pelen et Zarget ne dura pas et cessa lorsque plusieurs bûcherons entreprirent d’abattre la forêt, afin d’agrandir leur territoire. Opposée a cette décision Zarget se manifesta devant les bûcherons et ordonna de cesser leur agissement, si sa simple apparition ne les avait pas fait fuirent, l'utilisation des ses armes contre eux eu un effet plus qu'efficace, mettant en déroute l’équipe de bûcherons. Mais ne fit pas pour autant arrêter le projet, car chaque jour  les bûcherons revenait plus nombreux et accompagné de soldat venue voir qui oser perturber le travaille de ses coupeur de bois, et chaque jour Zarget  les renvoyait cher eux sans ôter la moindre vie par respect pour la dryade.

Inquiète des risques que prenait son amant pour préserver son existence, Pelen ne put s’empêcher d'intervenir afin de sauver Zarget. Son apparition l’apparition au sein des Hommes fit naître diverses rumeurs à son sujet. Qu'un seule souffle permettait d’insuffler la vie, que manger sa chair offrait l'immortalité, que son sang pouvait soigner n'importe quel blessure, que de nombreuse trésors ce cacher dans son domaine, ...

De nombreuses hommes venant de tous horizons ont tenté de l’apercevoir, de lui parler, de la capturer, ou bien tout simplement de la tuer, mais ils ne trouvèrent aucune trace de la Dryade qui restait camouflée au sein de son environnement. Le silence de la dryade provoqua une vague de colère au sein des hommes qui décidèrent de la déloger de sa cachette en organisant une battue ainsi qu'un déboisement total, par le feu et la hache.

La vue de ce massacre se propageant tout autour de la forêt mit Pelen dans un état second, elle ressentait en elle la souffrance et la douleur de chacun des êtres prisonniers des flammes, se sachant condamnés. La douleur provoquée par les flammes sur la Forêt faisait apparaître plusieurs brûlures sur le corps de la Dryade, de plus le flot de sentiments négatifs (haine, colère, tristesse, désespoir, peine,...) dégagés par la Foret enveloppa Pelen. Décider a ne pas la laisser mourir sans rien faire, Zarget s'éloigna de cette dernière et se lança dans une traque à l'Homme tuant tous ceux qu'il croisait, jouant de son agilité, de ruses, utilisant l'avantage du terrain, insufflant la peur dans les rang ennemies, tout en les éliminant un par un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pelen Taryeïl ( en cours )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Platinum :: RPG :: Fiches :: En cours-
Sauter vers: