Guilde Platinum


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Yr-Wena et les Elfes Noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarget

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Yr-Wena et les Elfes Noirs   Lun 26 Jan - 22:06

Le post est en cours, je compte sur vous pour donner votre avis et vos idée via Message Privé!

La société elfe noire

Couleurs associées
Noir et violet
Culte
Yr-Wena, le dragon des ténèbres, gardien des secrets mortels
Bases philosophiques
"L'ombre et notre domaine, et chaque jour, il s'étend sur le monde."
Pays / royaume
Capitale
Symboles fondamentaux
Le Masque Sans-Visage.

De manière générale le royaume des elfes noirs se décompose en plusieurs clans, chacun d’eux est dirigé militairement et politiquement par un chef de clan (qui s’avère bien souvent être de sexe féminin, car leur société est avant tout Matriarcale).

Au dessus du chef de clan se trouve le/la gardien(ne) de la loi. Chaque clan elfe noir possède la sienne. La religion est le ciment qui lie chaque clan elfe noir : en tant que détenteur/détentrice du pouvoir religieux, le/la gardien(ne) de la loi se doit de ne pas intervenir dans les conflits pouvant opposer deux clans rivaux.

En revanche le/la gardien(ne) de la loi peut prendre les armes si nécessaire, dans les cas les plus extrêmes : à savoir si un ou plusieurs clans sont menacés par une force extérieur. Il/Elle a alors, et ce même si il/elle n’appartient pas au clan qui est au pouvoir, les pleins pouvoirs sur tous les autres clans

C’est afin d’éviter tout risque de conflit inter-clan que les gardien(ne)s de la loi ont mis en place l’élection d’un chef des clans, dont le rôle est de contrôler mais aussi de guider et de protéger tous les clans elfe noirs. Chaque chef de clan est libre de se présenter ou non à l’élection après la mort du dernier chef des clans, garantissant ainsi une parfaite égalité entre eux.

Une fois au pouvoir un chef de(s) clan(s) s’entoure de sorcier chargés de tenir le rôle de conseil. La caste des sorciers et la plus importante dans tout leur Royaume, c’est elle qui gère les différentes facettes de la société elfe noire. A commencer par l’éducation : dès leur plus jeune âge les elfes noirs sont repoussés par leur mères et envoyés aux temples d'Yr-Wena, homme comme femme, afin d’y assurer leur éducation, une éducation rigoureuse où les démonstrations d’amour et d’amitié sont prohibées au profit des valeurs mise en avant chez les elfes noires tel que la puissance, le pouvoir, la volonté...

Par la suite l’elfe noir peut de manière plus terre à terre, se tourner vers une carrière commerciale. N’attendez pas de sa part un commerce équitable issu du fruit de son propre travail. Chez les elfes noirs le commerce repose principalement sur le trafic d’esclaves minotaures et les combats de gladiateurs. Ceux-ci effectuent probablement les tâches les plus ingrates et les plus difficiles, tel que la construction des dédales, ou l’agriculture. Les elfes noirs sont sûrement bien trop puissants, et bien trop fiers pour s’adonner à des tâches aussi rudimentaires. C’est ensuite leur maître qui touche le gain du résultat de leurs efforts.

De façon tout aussi glorieuse, l’elfe peut également se tourner vers une carrière « militaire », faute de meilleur terme. C'est-à-dire qu’il consacrera son temps à maîtriser l’art de l’assassinat, de l’espionnage, de la discrétion et de l’empoisonnement. Il servira par la suite des hauts membres parmi les clans, qui les engageront afin d’asseoir leur pouvoir politique.

Enfin et surtout l’elfe peut continuer sa vie au sein du temple, s’inscrivant ainsi dans une carrière religieuse, la plus prisée chez eux. Un(e) sorcier(e) de l’ombre peut par le billet de la religion, gravir une multitude d’échelons au sein de la société, si il/elle en a la volonté. De simple prêtre(sse) des  ombres, il/elle peut enseigner aux jeunes générations les secrets de l’ombre, acquérir suffisamment d’expérience et devenir un(e) grand(e) patriarche/matriarche prisée pour ses précieux conseil par le gouverneur de sa cité ; qu’il/elle pourra ensuite renverser et remplacer accédant ainsi au conseil du chef de clan ; pour grandir dans son ombre avant de le renverser à son tour pour devenir, avec la volonté suffisante chef des clans lors de leurs élections. Il/Elle peut aussi s’adonner à la puissante magie de sa déesse, et intégrer les rangs très fermés des gardien(ne)s de la loi, mais c’est une tache plus ardue encore.
En temps de paix, les Elfes Noirs utilisent leurs capacités très particulières contre d'autres villes Elfes Noirs, pour renforcer leurs propres clans. Mais en temps de guerre, toutes ces compétences dédiées au meurtre et au complot sont concentrées sur un ennemi commun.

Enfin les « Sombres », premiers serviteur de « La Reine des Ombres » ont eux aussi leur place au coté des elfes noires. Presque exterminés pendant leurs guerres avec les anges, ils occupent dorénavant le rôle de guide, ou de messager entre les elfes et leur déesse. Toutefois ces êtres d’ombres restent encore entourés de mystères.

La déesse Yr-Wena :
L'ombre glissante aux cent visages et mille murmures...

Yr-Wena est le dragon de l’ombre, patronne des elfes noires et des « Sombres ».
Comme chacune de ses sœurs, Yr-Wena hérita d’une qualité intellectuelle, la ruse. Et pour cause l’ombre est l’élément qui illustre au mieux cette qualité. L’ombre est instable, insaisissable, on ne sait jamais comment elle se comportera. Ainsi agit Yr-Wena. Son comportement est le plus incompréhensible de tous, elle peut sauver un voyageur éreinté pour le tuer ou accidenter un homme pour le sauver par la suite.
Certains disent que l’ombre qu’elle représente est celle qui trouble l’esprit, et est à l’origine de la folie. Pour ces personnes Yr-Wena est d’autant plus dangereuse de par le pouvoir qu’elle détient, elle n’est que folie furieuse. Rien de ce qu’elle peut faire n’est sensé ou réfléchi.
C’est sous-estimer la mère de l’ombre car la vérité est tout autre : l’ombre rend aveugle, et permet ainsi de s’ouvrir au monde avec une vue bien meilleure - la vue de l’esprit - afin de mieux le comprendre. De ce fait Yr-Wena est considérée par ses adorateurs comme le dragon le plus savant et le plus intelligent, pouvant faire preuve d’une grande clairvoyance. Yr-Wena est omniprésente tout comme l’ombre, elle voit tout, entend tout. Inutile d’essayer de lui cacher quelque chose si on est l’un de ses fidèles, elle le saura, peut être même avant que lui même ne le sache. C’est aussi pour cela que lui échue le titre de gardienne des secrets.

Le culte d'Yr-Wena

Yr-Wena déesse de l’ombre, est vénérée chez les fous, les aveugles mais surtout chez ses serviteurs ; originellement les « Sombres », après l’extermination quasi-total de ceux-ci, ceux sont essentiellement les elfes noirs qui se consacrèrent à son culte. Chez eux l’ombre occupe une place très importante dans leur vie quotidienne. Contrairement aux idées reçues l’ombre n’est pas spécifiquement une force maléfique. Elle est comme tout ce qui est crée par Asha, utile à l’équilibre, et peut se montrer aussi bénéfique que les autres éléments si elle est correctement utilisée. Elle est omniprésente, dans leurs territoires sous-terrains et leur architecture. Ils sont aussi redevables à Yr-Wena car c’est grâce à elle que les elfes noirs purent survivre.
Pour cette raison, les elfes noirs pensent que l’ombre représente ce que nous voulons, nos désirs et ce dont nous sommes capable, l’ombre présente en chacun et qui pousse à réaliser ses ambitions. Le culte de l’ombre et d'Yr-Wena est presque indispensable pour un elfe noir. Si un être n’a pas la volonté nécessaire, si l’ombre en lui semble trop difficile à appréhender ou si au contraire elle n’est pas suffisante, ses adversaires ne tarderont pas à profiter de sa faiblesse pour l'abattre .

Cependant même si le désir et l’envie sont des moteurs de réussite chez les elfes noirs, ils doivent toujours être canalisés et ne pas échapper à leurs contrôles. Le contrôle de la canalisation de l’ombre passe donc par une certaine canalisation de leurs propres désirs (attention, il s’agit ici de canalisation et non pas de prohibition des désirs personnels comme chez les nécromanciens). D’où l’importance qui est accordée au sang froid et à la maîtrise de soi chez les habitants du donjon. Se maîtriser, c’est maîtriser ses désirs, maîtriser l’ombre qui est en soi et la magie qui y est apparenté afin d’assouvir ses ambitions. Les ambitions personnelles des elfes noirs se recoupent souvent et concernent principalement le pouvoir et la puissance car ils sont indispensables à la survie. Pour un elfe ordinaire, le désir d’accroître sa puissance ou son importance permet au clan d’avoir un meilleur combattant en tant de guerre ou un être capable de mieux servir son clan. Pour un elfe plus puissant, le désir de se procurer le pouvoir et d’augmenter le sien permet au clan de gagner en force et en pouvoir et ainsi, de manière plus général, aux elfes noires de gagner en force et en pouvoir. En tant que serviteur d'Yr-Wena ce pouvoir gagné avec son aide, l’aide de l’ombre, lui revient de droit, et lui est dédié. Le culte d'Yr-Wena passe donc aussi par le culte de la puissance, afin de lui prouver en quelque sorte qu’elle eu raison d’apporter son aide aux elfes en se procurant ainsi des serviteurs dignes d’elle.
Toutefois se voyant ainsi réussir par la pratique et le culte de son ombre, un elfe noir peut être incité à aller plus loin sur les voix de l’égoïsme et du plaisir personnel, plus loin dans les voix de l’ombre et peut entrer dans un cercle vicieux lui faisant peu à peu perdre le contrôle de ses propres désirs. On devient donc l’esclave de ses propres envies, l’esclave de l’ombre. Alors, l’ombre est la corruption de la volonté. Une personne ainsi asservie tombe vers l’excès et la gourmandise le poussant à toujours vouloir plus ; ce qui l’amènera à sa destruction. Cela peut aller de l’alcoolisme en buvant plus que ce que l’on peut, jusqu'à se détruire littéralement par manque de contrôle sur la magie, en passant par la mégalomanie ou la paranoïa - la folie d'Yr-Wena - en voulant s’approprier le pouvoir, ou le conserver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yr-Wena et les Elfes Noirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elfes noirs 2000pts
» Discussion pour la sortie du Roster Elfes Noirs
» Bretonniens vs Elfes Noirs (pire partie de ma vie T.T)
» Elfes noirs
» 47 impériaux vs 9 elfes noirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Platinum :: Le Background :: Dico :: Races et cultures-
Sauter vers: