Guilde Platinum


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sylariäh et les Elfes Sylvains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarget

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 22

MessageSujet: Sylariäh et les Elfes Sylvains   Mar 27 Jan - 17:46

Le post est en cours, je compte sur vous pour donner votre avis et vos idée via Message Privé!


La société des Elfes
" Nous dansons au rythme du Monde "

La société elfe se composait, de plusieurs royaumes au sein d'Yrallon, chacun dirigé par un roi indépendant. Après l’événement connu sous le nom de « Guerre des Cendres », le pouvoir elfe se condensera dans les mains d’un Haut roi, ayant les pleins pouvoirs sur les autres rois et royaume.

La plupart des elfes vivent rassemblés au sein de grandes cités, paisibles et tranquilles, abrités par les Kersyls, Chênes immense de plusieurs dizaines de mètres de hauts.
Ses arbres démesurés sont la base de la société elfes, c’est en leurs seins que celle-ci s’épanouie. Les dryades et les nymphes, esprits mineurs de la nature, en sont les gardiennes. Elles les soignent, les entretiennent, les protègent : un Kersyl sous la protection des dryades ne peut mourir. Et sans elles, les elfes ne pourraient vivre. En effet, la communauté elfe est une chaîne dont aucun maillon n’est superflu. Chacun y a sa place et contribue à l’effort collectif selon ses capacités, en harmonie avec ces congénères.

L’une des tâches les plus importantes à accomplir pour la société est de trouver de quoi se nourrir. Or nul n’a jamais vus d’agriculture au sein d'Yrallon. Le fait est qu’écorcher le ventre de la terre-mère pour se procurer de quoi se nourrir serait bien loin d’un idéal harmonieux – chacun doit vivre et laisser vivre.

Pour se procurer de la nourriture les elfes ont donc entre autres recours à la chasse. Même si celle-ci est un art important pour les elfes, elle reste modérée. On ne chasse que ce dont le village a besoin et/ou les espèces qui pourraient menacer de surnombre. A chaque prise, l’esprit de l’animal et la nature sont remerciés pour leur avoir offert de quoi se nourrir : l’animal a lui aussi son importance dans la chaîne.

La clémence d'Yrallon permet aussi à la cueillette, de fournir largement de quoi se nourrir. Hormis cela, les elfes pratiquent aussi divers artisanats, entretiennent la forêt, fabriquent des armes ou des bijoux parmi les plus réputés; voilà pour l’essentiel des métiers que pratiqué.

Plus haut se trouve ensuite la caste des druides. Chaque rôle que nous pourrions qualifiés d’important au sein de leur société sont tenus par un druide. Les instructeurs, les maîtres, les diplomates, les conseillers, tous ont reçus un enseignement druidique. Le mot druide en elfique signifie « Homme du Chêne ». Le druide veille sur le chêne des villages ou le Kersyl des cités ; Et chaque village, chaque cité a pour chef un druide. Il en va de même pour les rôdeurs, les commandants d’armées, qui veillent sur le chêne en protégeant celui-ci contre l’ennemi.

Les rois et le haut roi, quant à eux protègent de par leur règne tous les chênes du royaume.
Mais de façon générale le druide n’est qu’un guide spirituel pour les elfes. C’est grâce à eux que les elfes réussissent à être aussi proches des esprits de la nature dès lors qu’ils leur rendent hommages, les respectent et les protègent. Les tréants font partager aux elfes leurs savoir, les nymphes les aident à protéger et entretenir la forêt, les licornes apportent chance et bonheur ainsi qu’une foule d’animaux sauvages. Tous font partis intégrants de la société elfe, au même titre que les autres. La nécessité de ce rapport pour les elfes, explique aussi l’importance de la place du druide, et à plus forte raison en temps de guerre.

Car en effet lorsque sonne l’appel de la guerre, là aussi chaque maillon de la chaîne a sa propre importance. Car chez les elfes, le peuple et l’armée ne font qu’un : le citoyen guerrier, troquant ses outils pour les armes. Les chasseurs deviennent patrouilleurs, aussi silencieux et invisible que meurtrier pour tous les étrangers pénétrants en Yrallon. Les elfes pratiquent aussi un art martial, visant l’harmonie entre le corps et l’esprit : la lame dansante. Mais art qui peut, si besoin, devenir meurtrier. Quant aux druides, les esprits et les animaux qu’ils auront convoqués rejoindront les elfes sur le champ de batailles. Seuls les dragons verts, les enfants de Sylariäh, ne dépendent pas de leurs volontés. Ceux-ci n’accorderont leurs soutiens à un commandant que si ils l’en estiment digne.
Au final, la société d’Yrallon se résume ainsi : Donnez aux autres tout ce qu’ils ne peuvent recevoir et ils vous donneront tout ce que vous ne pouvez donner.

La déesse Sylariäh
" Du cœur de la terre, au cœur céleste, dans le cœur de chaque créature ! "

Sylariäh est le dragon de la Terre, patronne des elfes, adorée aussi par les moissonneurs, paysans, chasseurs.
La Terre représente tout ce qui à rapport à la stabilité, c’est l’élément de l’immuable, de ce qui ne bouge pas. Sylariäh est donc aussi immuable « que le chêne au centre de la forêt », lente et calme. La verte mère a hérité comme chacune de ses trois sœurs d’une qualité intellectuelle : étant donné son caractère, elle fut gratifiée de la sagesse, faisant d’elle une excellente messie de la paix, de l’équilibre et de l’harmonie. Pour elle chaque action nécessitera une grande réflexion, la pesée du pour et du contre, les conséquences que cette action portera à long terme. La terre est éternelle, le temps joue donc en sa faveur. C’est pour cela qu’elle privilégiera toujours les actions se déroulant sur le long terme, préférant la prudence à l’agitation.
A dire vrai, le seul moyen de réveiller la Terre de sa torpeur, est de la souiller, elle ou ses enfants. Dès lors celle-ci s’ouvre et laisse échapper sa colère, balayant tout sur son passage.
En tant qu’enfants de La Terre, les elfes ont hérités de ces qualités de sagesse et de pacifisme, et accordent eux aussi une grande importance à l’harmonie. A vrai dire les elfes ne sont entrés en guerre -contre les elfes noirs, les démons, les nécromanciens, que par ce que ces derniers Venaient souiller leurs Terres et le sol sacré de leurs Forêts.

Le culte pratiqué par les Elfes.
" Pour l'harmonie ! "

Comme chaque peuple ancien du monde , les elfes vénèrent leur Dieu-Dragon principalement, mais aussi un foisonnant panel de divinités mineures.
Ces divinités fonctionne par Triple : C’est à dire qu’une seule divinité doit assumer 3 rôles – les mêmes que ceux que Sylariäh endosse :
Celui de protecteur de la famille, du foyer;
De gardien de la forêt ;
Et de guerrier (au sens défensif).
La déité a donc 3 pendants mais reste toutefois qu’un seul et même être. Le triskel représente ainsi, cette triple fonction. Fonction qui échue d’ailleurs aux elfes dans leur vie de tout les jours.
A cette foule déjà bien nombreuse, s’ajoute aussi les esprits de la nature, que l’on pourrait associer aussi à des sortes de dieux, et qui vivent auprès des elfes sous formes de forces naturelles.
Ainsi si dans un bosquet se trouve une source, les elfes la considéreront comme étant sous la protection d’un esprit, ou même comme la manifestation d’un esprit sur Terre.
D’autre créature comme les tréants, représente aussi les esprits, ceux qui habitent les arbres d'Yrallon. Les elfes sont habitués à vire tous les jours avec ces manifestations physiques du monde spirituel.
C’est pour cela que le druidisme est et à une telle importance chez les elfes. Le druide elfe est l’intermédiaire entre le monde spirituelle et celui où nous vivons. Il est censé établir l’équilibre et l’harmonie entre ces deux mondes. Le monde spirituel se manifestant sur Terre sous forme de force naturelle, cet équilibre entre monde terrestre et monde spirituel passe donc aussi par l’équilibre avec la nature. Ce qui explique pourquoi les elfes vivent aussi en une symbiose parfaite avec leur milieu, aidés, en plus des druides, par les nymphes, les licornes, les tréants ou même les dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sylariäh et les Elfes Sylvains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Liste] Elfes sylvains contre Bretonnien
» 2000 pts elfes sylvains vs orques et gobelins
» 3000+1000 vs Bretonnie(3000) et Elfes sylvains(1000)
» elfes sylvains
» Elfes Sylvains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Platinum :: Le Background :: Dico :: Races et cultures-
Sauter vers: