Guilde Platinum


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Epsilon et sa théocratie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr. Stéroïdes

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/01/2015

MessageSujet: Epsilon et sa théocratie   Mar 27 Jan - 21:35

Géographie d'Epsilon :

Doté d'une échelle quasi-continentale, le territoire de cette nation était le berceau des humains. Auparavant luxuriant et fertile, le territoire devint moins hospitalier après une recrudescence glaciaire depuis le nord et les dégâts provoqués par les guerres. L'usage de la magie militaire était courante et souvent peu maîtrisée et trop destructrice, ce qui causait des dommages pour la plupart irréversibles, bouleversant la géologie et le climat local. Globalement, le pays est constitué de steppes boisées et rocheuses à l'ouest, de toundra et de taïga au nord. Quelques landes et prairies cultivables ont pu être préservées dans le sud-est et servent de régions agricoles. Le territoire est également bien servi en eau par l'entremise de fleuves et de rivières venant du nord.

Le dieu-machine, Dalmèrygogue :

Dalmèrygogue, le dieu-machine régnant sur Epsilon, est quasiment à l'origine même du pays, ou plutôt de sa renaissance. Il était jadis une entité militaire techno-magique développée par un ancien empire du Nord. Au cours d'une terrible bataille, décisive dans la fin de l'empire, il termina quasiment hors-service, seul survivant parmi les autres modèles.

Détraqué et passant des années dans la solitude, il développa un semblant de conscience propre. Entretemps, des chefs de guerre se disputaient les vestiges de l'empire et l'un d'entre-eux le découvrit et le déterra. Remis passablement en service, il se rendit vite indispensable pour une faction militaire qui cherchait à réunifier l'empire. Le chef de guerre qui l'avait redécouvert parvint à conquérir un tiers des ruines du pays et améliora les performances guerrières de son armée par les enseignements qu'il délivrait sur la techno-magie perdue. Les années s'écoulant encore, les générations de chefs de guerre puis de rois passèrent jusqu'à ce que l'empire soit reconstitué. Celui qui fut nommé Dalmèrygogue par l'armée puis le peuple qu'il servait, détenteur de la mémoire et de l'enseignement des conquérants, prit le pouvoir tant son influence sur l'aristocratie fédérée qui s'était rassemblée grâce à sa puissance était forte. Néanmoins, de l'humanité avec laquelle il avait travaillé, l'entité techno-magique hérita aussi d'une ambition mégalomaniaque. Borné par sa nature cybernétique et devenu bien trop puissant, il ébauchera dans son esprit calculateur l'idée d'une nation parfaite et organisée. Les humains et les mortels étant trop instables et égoïstes, il devait leur soumettre et leur faire accepter son projet par la dictature.

Il instaura avec les descendants des chefs de guerre un système autoritaire huilé, prônant une discipline, un productivisme et une logique de dépassement surhumain. Les dirigeants de l'empire reconstitué récupérèrent un catalyseur magique spécial et comprirent qu'il était capable de transformer les sentiments en énergie. Une idée germa alors chez eux : ils décidèrent d'instituer une religion à la gloire de Dalmèrygogue en appuyant sur sa renommée et d'en faire ainsi une authentique divinité aux yeux de la populace. Cette religion était celle d'une entité créée pour surpasser tout ce qui existait et mener le monde vers l'unification, la paix et le progrès. Continuant à être restauré, le futur dieu-machine jugea utile de placer son corps principal à la nouvelle capitale et de créer à partir de lui un réseau susceptible de s'étendre à travers tout le pays. Ainsi, Dalmèrygogue devint capable à l'aide de quelques mages de sublimer le catalyseur de telle sorte qu'il convertisse les prières et la vénération pour lui en énergie. Le temps passant et le réseau souterrain le reliant à chaque recoin du pays s'étendant, il accumula de plus en plus de force et parvint à se hisser au statut quasi-divin que ses fidèles lui prêtaient.

Monopolisant le mana environnant, le dieu-machine devint alors l'unique source de magie d'Epsilon, n'en délivrant que sous stricte autorisation personnelle. Une Église étroitement lié au gouvernement d'Epsilon fut établie pour faire respecter les commandements de sa religion et pour répandre son message à l'internationale. Lui, l’Église et le gouvernement d'oligarques soumis à ses ordres se lancèrent dans une politique d'expansion impérialiste plus ou moins masquée, annexant des contrées instables ou isolées et des ethnies vulnérables. Les principales vues de Dalmèrygogue et Epsilon sont dirigées vers Gaïa, royaume regorgeant de ressources et de mana.

Le gouvernement et l’Église :

La majorité du temps, même s'il est le souverain tout-puissant d'Epsilon, Dalmèrygogue est plongé dans un sommeil relatif et délègue certains pouvoirs pourvu que l'on respecte les lois dont il est le rédacteur et le gardien. L'exécutif, le législatif et le juridique sont donc entre les mains d'un conseil d'oligarques, composé de chefs d'entreprises, d'officiers de l'armée, de scientifiques et d'ecclésiastes. Ce conseil compte dix représentants d'élite de chaque catégories qui organisent la politique du pays dans un esprit collégial.

Néanmoins, lorsque des désaccords et des blocages surviennent au sein du conseil, l'autorité du dieu-machine tranche les débats. Afin de veiller sur la bonne marche du Conseil d'Epsilon, un président est placé à sa tête. Le Président du Conseil est désigné par Dalmèrygogue sous le titre de "Chancelier" et a ceci de particulier qu'il paraît invariable comparé aux membres qui y siègent. Effectivement, le Chancelier est attifé selon les règles qui lui sont imposées d'un costume obligatoire comportant une robe intégrale et un masque couvrant son visage, le rendant complètement méconnaissable aux yeux du reste du gouvernement. Pour éviter les incidents à son encontre, son identité tient du secret d’État mais un élément est certain : il est le plus puissant mage d'Epsilon.

L’Église est, avec l'armée, le principal organisme de régulation des mœurs, de propagande et d'éducation. Les deux entités sont d'ailleurs étroitement liées notamment par l'Inquisition d'Epsilon. Ces deux institutions recrutent massivement et sont dotés d'un outil de propagande solide afin d'attirer les effectifs. L'endoctrinement à l'intérieur de ces organismes n'est pas en reste et permet de former un corps idéologique fidèle à Dalmèrygogue.
Récapitulatif:
 

Politique et activités productives :

Le régime d'Epsilon se fonde donc sur une théocratie autoritaire avec un État fort et volontariste. Les libertés sont limitées, la population encadrée et l'appareil de surveillance et de répression très développé. Néanmoins la propagande est efficace et les organismes institutionnels continuent de se développer afin de garantir un minimum de sécurité à la population afin de la satisfaire. L'état-major soutient avec l’Église une politique extérieure expansionniste voire impérialiste, autant sur le front commercial que culturel et militaire. Les pays limitrophes trop fragiles pour lui résister tombent souvent sous son protectorat et si les conditions le permettent finissent annexés. Cette politique est soutenue par l'abondance énergétique dont bénéficie Epsilon, dont le vaste territoire est riche en charbon, pétrole, gaz, minerai, eau, bois...  Comme partout il est aussi abondant en mana mais celui-ci est progressivement drainé par le dieu-machine à mesure que les infrastructures principales s'étendent. L'industrie énergétique et militaire est très développée et l'innovation scientifique au sein de l'Académie est soutenue. Les régions épargnées par l'industrialisation, la pollution et les guerres sont exploitées dans l'agriculture intensive. Les productions agricoles sont tournées en priorité vers le population et en cas d'éventuel surplus, stockées ou vendues. Cependant, les autorités se préoccupent des surfaces cultivables et cherchent à en acquérir sur les contrées étrangères et à acheter certaines denrées afin d'alléger la pression. Par ailleurs, Epsilon développe son commerce d'armes et d'énergies tout en prenant garde à conserver les meilleurs modèles et les réseaux de distribution.
[!] En travaux, pas touche [!]


Dernière édition par Mr. Stéroïdes le Sam 31 Jan - 18:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Epsilon et sa théocratie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Epsilon] eau/cc 18x
» LFBH ( La Rochelle ) TB30 Epsilon le 15 février
» Recruter Desarm(Dvalin)capitaine de epsilon
» [RP] Born to be ... Dragon? (Biographie d'Epsilon)
» Complete pas si complet que ça.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Platinum :: Le Background :: Dico :: Géographie et politique-
Sauter vers: