Guilde Platinum


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Orage sur la plaine (titre provisoire tout comme le texte d'ailleurs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarget

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Orage sur la plaine (titre provisoire tout comme le texte d'ailleurs)   Jeu 3 Nov - 23:20

"Tu as encore fait un cauchemar ?"

S'approchant de sa compagne le guerrier déploya ses bras autour d'elle, plaquant son corps nue contre le sien. Sa compagne restait silencieuse observant l'orage éclater à l’extérieur du tipi, et la pluie tomber violemment sur la plaine, tout en caressant d'une main l'attrape rêve qui ornait son cou.

"Kythra ... je sais que c'est difficile pour toi mais essaye de te recoucher"

L'imposant guerrier se pencha sur la jeune femme qui lui tournait toujours le dos, posant son mufle humide contre sa nuque, reniflant son parfum tout en continuant de maintenir son étreinte, murmurant cette simple phrase a son oreille: "s'il te plait  ..."

Le silence de Kythra se brisa à l'instant où un éclair déchira le ciel, comme par instinct, la jeune femme c'était retournée pour faire face à son amant, se réfugier dans ses bras et s'agripper à son dos, tel une enfant cherchant la protection de ses parents, terrorisé par ce phénomène au point d'enfoncer ses ongles dans le pelage et la chair de ce dernier, qui ne manqua pas de serrer les dents sous l'effet de surprise de la faible, mais néanmoins présente douleur involontairement provoquée. D'une voix calme et rassurante il s'exprima à nouveau.

" Je sais que tu as peur ... mais tu n'as plus rien a craindre... Tant que je serai là il ne t'arrivera rien... Je sais que tu n'arrivera pas a retrouver le sommeil, mais accepterais tu de retourner te coucher avec moi ?  "

D'a ... d'accord ... avait elle exprimée d'une voix faible, les yeux légèrement humide, de ce voir agir ainsi, aussi faible et fragile qu'une enfant. Cette vision l'insupportait et ne cessait de lui rappeler sa condition et son rang au sein de la tribu. Celle de la faible, celle de la chétif, celle qui était toujours malade, celle dont les anciens répétaient chaque année qu'elle ne passerai pas l'hiver, ... Celle qu'on surnommait "Sabot-frêle". Mais pouvait elle en vouloir a ses semblable de l'avoir nommé ainsi ? Non à sa grande honte ils avaient raisons, sa condition physique avait des sa plus tendre enfance sceller son destin et son rang au sein du clan.

Le guerrier s'était allongé sur sa couche guidant sa compagne près de lui en lui tenant la main avant de glisser a nouveau ses bras autour d'elle une fois installée sur l’immense peau de bête.

___________________________________________________________________________________________________________________


"Buvez cette infusion trois fois par jour et reposez vous. Si demain la fièvre n'a toujours pas baissé  ... Prévenez moi !"

Le shaman se releva, rassemblant ses multiples totems en bois sculptées représentant divers animaux et autre symboles, placer autours de sa patiente, assise sur sa couche, un bol dans les mains en train de boire le breuvage concocter et prescrit par le Marcheur d'Esprit, celui-ci dégageait une odeur particulièrement forte et désagréable, ayant pour effet de provoqué des nausée a sa patiente, qui essayait de se préparer mentalement à avaler le contenu sans le recracher aussitôt.

Korn était assis derrière sa compagne, la soutenant du mieux qu'il pouvait, une main sur son dos pour l'aider a se redresser et l'autre  sur le bol afin de l’inciter à boire, le médicament nauséabond, celui-ci ne montrait aucune pitié devant sa mine dégoûtée, et commença lentement à porter le bol à ses lèvres. Résignée celle-ci avala le liquide d'abord en commençant par une petite gorgée, découvrant par la même occasion que le gout était pire que l'odeur.

Une grimace apparu sur son visage, repoussant faiblement le bol, le temps de se remettre de cette épreuve qui ne faisait que commencer pour elle, avant de finalement la continuer, vidant le continue à son rythme sous l’œil avisé de son amant.


" Tu l'as entendu, essaie de dormir un peu ! D'accord ? Je vais raccompagner le shaman"

" D'accord ..."

Écoutant les ordres du médecin Kythra ferma les yeux et laissa son corps et son esprit lentement dérivé dans le royaume des songes, tandis que son compagnon repartait vers la sortie, le shaman a ses cotés.

La nuit avait déployé son obscur manteau depuis plusieurs heures sur la plaine, plongeant ainsi les êtres vivant dans son royaumes et pour mieux rejoindre celui des songes, les membres du clan acceptèrent cette invitation les uns après les autres regant leurs couches afin de se reposer jusqu'aux première lueur de l'aube. Cependant dans se calme nocturne une plainte tente de se faire entendre , un appel à l'aide caractérisé par une respiration agité, faible et étouffée.     

" Kythra ? Qu'es ce qui t'arrives ? Ça ne va pas ? "

La flamme d'une bougie mit un terme a l'obscurité présente dans la pièce, éclairant de sa lumière la silhouette de la jeune femme qui c'était réveillé, en nage et essoufflée, sa respiration se faisait plus forte et saccadée, tandis que son corps lui  ruisselait de sueur de la tête aux sabots, sa chemise de nuit deux fois trop grande (que lui avait donné son compagnon), sa couverture ainsi que son lit, avaient eux aussi subi les frais des sueurs froides et nocturnes de leur propriétaire et étaient désormais trempées.

"J'ai le dos trempé ... Je dégouline de sueur ..."

Avait elle réussi à exprimer malgré sa respiration haletante, avant d’être redresser par son partenaire, tenant son dos d'une main et constatant de ce fait la crise de sueur nocturne de sa promise.  

" Tu veux que je te sèche ? Ce n'est pas bien compliqué ... où est la serviette ? "

S'aidant de la lueur provoquée par la chandelle, le jeune mâle s'empressa de saisir le premier bout de tissus susceptible de répondre aux caractéristiques similaire à celle d'une serviette.

"Là... Tourne toi !"

"Chéri ... Doucement ..."

"Hein? J'y vais trop fort ?"

"Il me faudrait un couteau à chaleur "

"Le racloir pour les (chevaux) ?"

" Oui c'est très pratique!"

"sans façon je ne suis pas une (jument)"

"Il n'y a pas grande différence entre Nous et eux  ...  Ils transpirent et ont faim comme nous ! "

"Tourne toi s'il te plait  "

" Attends ... Pas le devant ... Je peux le faire moi-même "

"J'ai commencé je finis ... Il n'y a pas de quoi etre gênée ... allez enlève tes mains!"

"Voilà ça devrait aller mieux !"

"Quel vêtement veux tu ?" Celui-là ?

"... Je me sens rafraîchie !"

"Un problème ?"

"La couchette est trempé de sueur ... "

"Dans ce cas ... tu n'as qu'a dormir avec moi !"

"Allez viens !"

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Orage sur la plaine (titre provisoire tout comme le texte d'ailleurs)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REC] L'empenage noir (titre provisoire ^^)
» LA question Barathéon du moment....
» Humphrey Kane, détective privé. (Titre provisoire)
» Return to Monkey Island(titre provisoire...)
» Jeux d'enfants (Loup, Julian, Sam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Platinum :: RPG :: Zone RPG :: Hors contexte-
Sauter vers: